santé

Ce qu’il faut savoir avant de prendre du PARACETAMOL.

Depuis plus d’une décennie, le paracétamol est connu comme un antidouleur assez efficace. C’est un médicament également utilisé pendant des épisodes de fièvre car parallèlement à son action anti douleur, il possède des propriétés antipyrétiques ce qui veut dire qu’il permet de lutter contre la fièvre. Ce qui lui vaut son surnom en Afrique noir de ‘’médicament du corps chaud ‘’.

En pharmacie, il est vendu sous différentes appellations. Outre la forme générique, nous avons le Doliprane ®, l’Efferalgan®, le Panadol® ou encore le Dafalgan®.

img_6873.jpg

LA DOSE ?

Chez une personne adulte, sans problème de foie, la dose journalière à respecter est de 4g, pas plus d’un gramme par prise avec un espace entre les prises qui doit être de 4heures. C’est-à-dire que pour une posologie de doliprane disant 1 comprimé 3 fois par jours, il faut qu’entre chaque prise il se soit écoulé au moins 4 heures de temps.

Chez les enfants la posologie est limitée à 60mg par Kg de poids corporel. Ainsi pour un enfant de 25kg, sa dose journalière maximale sera égale à 1,5g.

Ce qu’il ne faut oublié c’est que si cette dose est excédée, cela peut créer un surdosage potentiellement mortel surtout chez les buveurs d’alcool et les personnes souffrant d’une maladie du foie.

Il faut également être assez vigilant avec les associations de médicaments surtout pendant les épisodes de rhume ou de grippe (les médicaments de rhume ou de grippe contiennent souvent du paracétamol déjà inclus).

LE DANGER ?

Que ce soit en comprimés, comprimés effervescents, en sirops, en injectables ou en suppositoires, le paracétamol étant disponible en vente libre et à un prix accessible, représente un danger pour les populations parce que sa consommation reste incontrôlable. Lorsqu’il est avalé, le paracétamol malgré son action importante contre la douleur et la fièvre, entraine la formation d’un composé hautement toxique pour le foie. Ce composé est normalement éliminé par une protéine du foie mais il faut faire très attention car la consommation excessive du paracétamol peut induire la saturation de cette protéine et le foie sera empoisonné. Ceci pouvant créer des problèmes au long terme.

PRECAUTIONS ?

Ce qu’il faut retenir c’est que ce médicament nous facilite notre quotidien surtout lorsque nous devons vite nous reprendre pour vaquer à nos occupations. Néanmoins, il ne faut pas oublier que le paracétamol reste un médicament, un médicament est une drogue et toute drogue a également son côté néfaste sur l’organisme.

Avant de prendre le paracétamol, il faut connaitre la cause de nos douleurs. Certaines douleurs sont dues à de la fatigue qui s’est accumulée, ou soit un contact prolongé avec un écran d’ordinateur, de smartphone ou de télévision. Souvent un bon repos nous épargne des prises de médicaments inutiles. Il faut éviter de prendre anarchiquement les médicaments et faire plus confiance à votre immunité. De plus n’oubliez pas de toujours vous informer avant d’en prendre et en cela lisez toujours la notice dans la boite. Surtout avant toute consommation de médicaments, prenez l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.